Revue en art actuel
345, rue du Pont, Québec (Québec) G1K 6M4, Canada
T (418) 529.9680 - F (418) 529.6933
infos@inter-lelieu.org
Heures d'ouverture des bureaux
Lundi au vendredi de 8h à 17h
Heures d'ouverture de la galerie
Lundi au Jeudi de 9 h à 16 h
Vendredi de 9 h à 15 h
Samedi et dimanche 13 h à 17 h

Direction

Richard Martel
programmation@inter-lelieu.org
418-529-9680 poste 1

Administration

Geneviève Roy
administration@inter-lelieu.org
418-529-9680 poste 3

Rédaction

Geneviève Fortin
redaction@inter-lelieu.org
418-529-9680 poste 5

Communication Distribution

Patrick Dubé
infos@inter-lelieu.org
418-529-9680 poste 4

Logistique

Frédérique Hamelin
logistique@inter-lelieu.org
418-529-9680

Publicité

pub@inter-lelieu.org
418-529-9680 poste 6

Graphisme

Chantal Gaudreault
Site développé avec Wordpress
© Design et programmation Vincent Hanrion & Olivier Larochelle
5128

Technocorps et cybermilieux | Techno-Bodies and Cyber-Environments

Date de sortie 20 septembre 2017
INTER127WEB

127

Technocorps et cybermilieux

Il y a déjà dix ans, Inter, art actuel publiait un numéro précurseur sur l’art et les biotechnologies. Il est temps de produire un nouveau bilan, de prendre acte d’enjeux différents. Nous étions fascinés par la possibilité de fabriquer – bientôt industriellement – une vie artificielle, de provoquer une réingénierie du vivant. Les dix dernières années ont vu apparaître de nouveaux usages du corps et de nouvelles formes d’incorporation : dans les réseaux et par la coévolution, par des substituts et des hybridations. Le corps porteur de signes se révèle d’une grande plasticité dans son dialogue avec le milieu. Les altérations de tout genre (psychotropes, implants, prothèses, extensions, etc.) révèlent de nouvelles possibilités physiologiques et mentales. Quelles sont les nouvelles figures du corps comme mémoire, énergie, singularité, concentrateur (hub), etc. ? Que deviennent l’imaginaire du corps collectif – couplé à une psyché transindividuelle – et la métaphysique de notre connexion par le corps à une réalité ultime ? Qu’est-ce qui a changé dans notre rapport au corps à une époque où l’humanité semble confrontée à l’alternative de la mutation ou de l’extinction ? Depuis le numéro d’automne 2006 il y a dix ans sur l’art biotech et le posthumain, qu’en est-il de la relation entre la virtualité et la fabrication industrielle ? On voit apparaître de nouveaux projets en réalité virtuelle où l’on obtient des niveaux d’immersion qui engagent de plus en plus le corps et où l’on dépasse le binôme son-visuel du jeu vidéo. Cette réflexion pourrait se prolonger dans les domaines du théâtre, de la musique, de la danse et de l’écriture. Elle pourrait aussi évoquer le corps en gravité zéro de l’astronaute, voire notre relation à l’espace interplanétaire. Ce qui a changé depuis 2006, c’est qu’on n’est plus dans l’utopie, mais dans la conscience des aspects négatifs d’une connectivité généralisée, par exemple les révélations concernant les écoutes de la NSA.

Techno-Bodies and Cyber-Environments

It was already ten years ago that Inter, art actuel published a precursory edition on art and biotechnologies. It is now time to reassess the situation and to take different issues into account. We had been fascinated by the possibility of manufacturing artificial life (which will soon be possible on an industrial scale) and the reengineering of living beings. The past ten years have seen new ways of using the human body and new forms of embodiment: in networks and with coevolution, substitutes and hybridization. The body, as a purveyor of signals, has become highly versatile in communicating with its environment. Alterations of many kinds (psychotropic substances, implants, prosthetics, extensions, etc.) reveal new physiological and mental possibilities. What are the new capabilities of the body as a system for memory and energy, as a singularity and a hub, etc.? What has become of the collective imagination of the human body—coupled with a transindividual psyche—and the metaphysics of our connection through the body to an ultimate reality? What has changed in our relationship to the body in a time when humanity seems to be confronted with the choice between mutation and extinction? How has the relationship between virtuality and industrial manufacturing evolved since our 2006 edition on biotech art and the post-human? We have seen the emergence of new virtual reality projects where the levels of immersion increasingly engage the body, and where the sound/image binomial of video games is surpassed. These reflections could extend to the fields of theatre, music, dance or writing. We could also evoke the zero-gravity body of an astronaut as a representation of our relationship to interplanetary space. What has changed since 2006 is this: We are no longer utopian, but well aware of the negative aspects of widespread connectivity, such as being monitored by the NSA.

Format des textes / Article format: 2500 mots au maximum / words maximum
Format des images / Images format: 300 dpi, format JPEG ou/or TIFF, minimum 46 x 30 cm

Consultez la section « Proposer un article » sur notre site Web afin de connaître tous les détails concernant l’envoi de vos soumissions./Consult the “Call for Proposals” section of our Web site for details on submitting an article. www.inter-lelieu.org • redaction@inter-lelieu.org

Responsables de dossier/Project Managers : Jacques Donguy et Michaël La Chance
Date de tombée/Deadline : 6 mars/March 6th, 2017.
Date de parution/Release date : automne/Autumn 2017

345, rue du Pont | Québec (Qc) G1K 6M4 | Canada | Tel (418) 529.9680 | Fax (418) 529.6933 | infos@inter-lelieu.org
© Les Éditions Intervention | touts droits réservés
Les Éditions Intervention remercie ses membres, la ville de Québec, le Conseil des arts et des lettres du Québec et le Conseil des arts du Canada.