fragment / REBECCA BELMORE

Du 13 novembre au 12 décembre

 

 

English version will follow

Vous êtes cordialement invité.es à réserver votre place pour la conférence de Rebecca Belmore le samedi 13 novembre à 16h.

Un grand chapiteau chauffé sera installé sur le stationnement extérieur du Lieu au 345 rue du Pont. L’espace servira de salle de conférence et d’accueil lors du vernissage qui suivra sa présentation.

Il est important de rapidement réserver votre place pour assister à la conférence, car il y aura seulement 50 places assises. Le passeport vaccinal sera demandé uniquement pour assister à la conférence et il vous sera possible de retirer votre masque une fois à votre siège.

Pour réserver écrivez à administration@inter-lelieu.org ou réserver directement sur la page Facebook du Lieu, centre en art actuel.

Suite à la conférence, le vernissage suivra jusqu’à 23h, une ambiance musicale et un bar seront prévus lors de l’évènement. Le port du masque sera obligatoire lors de la soirée, mais il vous sera possible de le retirer et de siroter un verre autour d’une table.

L’installation de vidéo performance de Rebecca Belmore sera présentée du 13 novembre au 12 décembre. L’exposition « fragment » sera ouverte au public du jeudi au dimanche de 12h @ 17h. Un maximum de 20 personnes seront autorisé.e à l’intérieur de la galerie

Rebecca Belmore a présenté à quelques reprises des actions au Lieu, centre en art actuel, en 1990 lors de la Première biennale d’art actuel de Québec, en 1994, en compagnie de Reona Brass et en 2000 à la Rencontre internationale d’art performance. Nous apprécions son engagement, son inscription tant du côté de la praxis esthétique que de son implication politique et sociétale. Nous avons participé à des activités internationales avec elle, une tournée de plusieurs villes allemandes en 1991 ainsi qu’à la 4e Bienal de La Habana à Cuba. Nous remarquons son audace et son positionnement dans les rapports sociaux que peut nous offrir l’acte performatif  et dans sa réalisation du dispositif créatif où le corps, ses idéologies et les traces historiques sont affirmées.

Les performances de cette exposition représentent un petit échantillon de ce que j’ai fait jusqu’à maintenant. Il est étrange de se voir bouger dans le temps, d’être filmée puis projetée en tant que son et lumière.

Je m’observe de loin, au travail, témoin du temps qui passe.

Biographie:

Membre de la Première Nation de Lac Seul (Anishinaabe), Rebecca Belmore est une artiste multidisciplinaire de renommée internationale. Le travail de Rebecca Belmore plonge ses racines dans les réalités politiques et sociales des communautés autochtones et établit des liens évocateurs entre les corps, le territoire et le langage. Ses œuvres ont été présentées dans le cadre d’expositions solos, notamment au Musée Audain Art, Whistler, Colombie-Britannique, Canada (2020); au Musée d’Art Contemporain de Montréal (MAC), Montréal, Québec, Canada (2019); et au Musée des beaux-arts de l’Ontario (AGO), Toronto, Ontario, Canada (2018). Belmore a également présenté son travail dans le cadre d’expositions internationales, notamment la Biennale d’Istanbul, en Turquie (2019); la documenta, à Kassel, en Allemagne (2017); et la 51e Biennale de Venise, en Italie (2005). Rebecca Belmore a reçu de nombreux prix et distinctions, dont le Prix Gershon Iskowitz (2016); le Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques (2013); le Prix de la Fondation Hnatyshyn pour les arts visuels (2009); et le Prix VIVA de la Fondation Jack et Doris Shadbolt (2004).

You are cordially invited to reserve your place for Rebecca Belmore’s conference on Saturday, November 13 at 4 p.m.

A large heated marquee will be installed in the outdoor parking lot of the Lieu at 345 du Pont street. The space will serve as a conference room and reception area for the opening following his presentation.

It is important to quickly reserve your place to attend the conference, as there will only be 50 seats. The vaccination passport will be requested only to attend the conference and you will be able to remove your mask when you are in your seat.

To book, write to administration@inter-lelieu.org or book directly on the Facebook page of Le Lieu, centre en art actuel.

Following the conference, the opening will follow until 11 p.m,  a musical atmosphere and a bar will be provided during the event. Wearing a mask will be compulsory during the evening, but you will can take it off and have a drink around a table.

Rebecca Belmore’s video performance installation will be presented from November 13 to December 12. The « fragment » exhibition will be open to the public Thursday through Sunday from 12 p.m. to 5 p.m. A maximum of 20 people will be allowed inside the gallery

Rebecca Belmore has presented a number of actions at Lieu, centre en art actuel, in 1990 during the First biennale d’art contemporain de Québec, in 1994, in the company of Reona Brass and in 2000 at the Rencontre internationale d’art performance. . We appreciate its commitment, its inclusion on the side of aesthetic praxis as well as its political and societal implication. We participated in international activities with her, a tour of several German cities in 1991 as well as the 4th Biennial of La Habana in Cuba. We notice its audacity and its positioning in the social relations that the performative act can offer us and in its realization of the creative device where the body, its ideologies and historical traces are affirmed.

Rebecca Belmore

fragment

Du 13 novembre au 12 décembre 2021

 

English

The performances in this exhibition are a small part of what I have made so far. It is strange to see oneself moving through time, captured on camera and now projected as light and sound.

I see myself in the distance – working and witnessing time.

Biography:

A member of the Lac Seul First Nation (Anishinaabe), Rebecca Belmore is an internationally recognized multidisciplinary artist. Rooted in the political and social realities of Indigenous communities, Belmore’s works make evocative connections between bodies, land and language. Her work has been presented in solo exhibitions at institutions including Audain Art Museum, Whistler, British Columbia, Canada (2020); MAC, Musée d’Art Contemporain de Montréal, Montreal, Quebec, Canada (2019); AGO, Art Gallery of Ontario, Toronto, Ontario, Canada (2018). Belmore’s work has been presented in major international exhibitions including the Istanbul Biennial, Turkey (2019); documenta, Kassel, Germany (2017); and 51st Venice Biennale, Italy (2005). Belmore has received numerous awards and recognitions, including the Gershon Iskowitz Prize (2016); Governor General’s Award in Visual and Media Arts (2013); Hnatyshyn Visual Arts Award (2009); and Jack and Doris Shadbolt Foundation’s VIVA Award (2004)

 R.Belmore_X_2010

Performances de Rebecca Belmore en exposition Le Lieu

X

2010 / Festival Ode’min Giizis, Peterborough

J’ai utilisé le mur extérieur d’une épicerie pour créer X de l’autre côté de la rue d’un lieu
cérémoniel toujours en usage. La Première Nation de Curve Lake y avait trouvé la
dépouille d’un homme autochtone vieille de 2000 ans, exhumée avec la construction
d’un stationnement.

Making Always War (Toujours faire la guerre)

2008 / Cour du monument Frederic Lasserre, Université de la Colombie-Britannique,
Vancouver.

Le nombre de militaires canadiens morts en Afghanistan a atteint le seuil de 100 au début décembre 2008. Aux nouvelles, j’ai vu leurs cercueils enveloppés dans un drapeau canadien cérémonial sortir de l’avion. ceremoniously carried from the plane. Réagissant à cela, j’ai cloué des t-shirts de l’uniforme « Tempête du désert » sur une poutre de sapin de Douglas pendant qu’on entendait de la musique pow-wow provenant de mon camion non loin de là. nailing Desert Storm uniform shirts while pow-wow music emanated from my nearby truck. Avec l’aide d’un ami, nous avons érigé mon mât cérémonial.

Victorious (Victorieux)

2008 / HIVE 2, Festival Magnetic North Theatre, Centre for Digital Media, Vancouver.

Le premier ministre Stephen Harper a présenté des excuses officielles aux survivants
des pensionnats autochtones ainsi qu’à tous les autochtones canadiens à la Chambre
des communes. En utilisant du journal et du miel ainsi que du masking tape et une
chaise de jardin en plastique, j’ai déguisé une amie pour qu’elle ressemble à la reine
Victoria. Pour un instant, elle est devenue notre monarque autochtone.

Vigil (Vigile)

2002 / Performance des Premières Nations au Festival Talking Stick : Full Circle,
Vancouver.

Le tueur en série Robert Pickton a terrorisé les femmes dans le quartier Downtown
East Side de Vancouver pendant plus d’une décennie. Peu après son arrestation, j’ai fait cette
œuvre dans les rues du quartier qu’il était réputé avoir hanté.

Anthem (Hymne)

1990 / Première biennale d’art actuel du Québec, Le Lieu, ville de Québec.

Peu après la résistance de Kanesatake et la crise d’Oka, j’ai chanté le Ô Canada
en m’étranglant avec une bande de tissu. Ce document est une nouvelle version de
l’enregistrement de 1993.

Creation or Death: We Will Win (La création ou la mort : nous gagnerons)

1991 / IV Bienal de la Habana, Castillo de la Real Fuerza, Havana, Cuba

Attachée et bâillonnée, je m’efforce péniblement de déplacer un tas de sable en haut
des escaliers d’un fort colonial. Je pensais aux esclaves amenés ici et aux peuples
autochtones anéantis.

(english)

Performances of Rebecca Belmore/Le Lieu Exhibition

X

2010 / Ode’min Giizis Festival, Peterborough

I used the exterior wall of a grocery store to make X which was across the street from
an active ceremonial site. Curve Lake First Nation were inturning the 2000 year old
remains of an Indigenous man who had been unearthed by the making of a parking lot.

Making Always War

2008 / Frederic Lasserre Building courtyard, University of British Columbia, Vancouver

Canada’s military death toll in Afghanistan reached the 100 mark in early December
2008. While watching the news, I saw their caskets draped in a Canadian flag being
ceremoniously carried from the plane. In response, I bound a Douglas Fir timber by
nailing Desert Storm uniform shirts while pow-wow music emanated from my nearby
truck. With the help of a friend, we raised my ceremonial pole.

Victorious

2008 / HIVE 2, Magnetic North Theatre Festival, Centre for Digital Media, Vancouver

Prime Minister Stephen Harper delivered a formal apology in the House of Commons to
residential school survivors and all Indigenous Canadians. Using newspaper and honey,
masking tape, and a plastic lawn chair, I sculpted a friend into a likeness of Queen
Victoria. For a moment, she became our Indigenous monarch.

Vigil

2002 / Talking Stick Festival, Full Circle: First Nations Performance, Vancouver

Serial killer Robert Pickton had been terrorizing women of Vancouver’s Downtown East
Side for more than a decade. Shortly after his arrest, I made this work on the streets of
the neighbourhood he was known to haunt.

Anthem

1990 / Première biennale d’art actuel du Québec, Le Lieu, Quebec City

Shortly after the events of the Kanesatake Resistance and the Oka Crisis, I sang O Canada while strangling myself with a strip of cloth. This documentation is an edited version that was recorded in 1993.

Creation or Death: We Will Win

1991 / IV Bienal de la Habana, Castillo de la Real Fuerza, Havana, Cuba

While bound and gagged, I struggled to move a pile of sand up the stairwell of a colonial fort. I thought of the slaves who were brought here and of the Indigenous peoples whowere annihilated.