Inter n° 126 - RISQUES ET DÉRAPAGES 1/2

INTER, ART ACTUEL #126

En version numérique dès maintenant et en kiosque le 28 mai 2017

Lancement le jeudi 11 mai à 17 h au 345, rue du Pont – Qc

Risques et dérapages, quelle thématique riche en ce qui concerne la création artistique ! Particulièrement en raison de leurs applications performatives, les pratiques du vivant comportent des agirs et des productions explorant souvent des limites, des zones où l’on s’implique, on se compromet, dans un univers toujours un peu plus relatif et dématérialisé de la culture. Le risque se comporte un peu comme un trampoline. L’artiste explore et fabrique des données qui sont des propositions et des systèmes analytiques où des normes surgissent et occasionnent des questionnements et conditionnements de toutes sortes. À l’occasion, il y a dérapage : le malaise est relatif à un certain positionnement actif au sein de diverses normes. La culture, comme élasticité relative, suscite une incursion dans le langage. La relativité des positions et des relations rend subjectives les propositions des protagonistes qui, souvent, s’impliquent physiquement, psychologiquement, socialement, métaphysiquement…

Ce numéro a principalement reçu un appui de la part des artistes de l’art action parce que leur motivation s’appuyait sur une implication objective de leur personne par leur corps, leur identité, leurs assises culturelles, leurs désirs autant que leurs hantises. Souvent, cette implication active suppose non seulement une sorte d’offrande de la part du producteur, mais aussi un trouble de la part du récepteur. Le risque implique et interroge. Il montre de même la relativité des tabous et des références. Il est aussi un attracteur la plupart du temps par son positionnement en actes ou par sa capacité à faire naître, à occasionner un dés-ordre dans la cacophonie des gestes et actions, des énergies et implications. Ici encore, il est relatif ; il est diversifié. La thématique de ce numéro d’Inter, art actuel reste ouverte. Elle est pleine, au sens d’ample. « Risques et dérapages » sera suivi d’un deuxième numéro.

AUTEURS : Véronique Bergen, Mélissa Correia, Nathalie Côté, Charles Dreyfus, Mildred Durán Gamba, Serge Olivier Fokoua, Giovanni Fontana, Michel Giroud, Simon Labrecque, Michaël La Chance, Richard Lefebvre, Éric Madeleine, Richard Martel, Yann Marussich, Hélène Matte, Christian Messier, Guy Sioui Durand.

TOPOS

Risque glocal et dérapage géotrash [Martin Bureau]
54

GUY SIOUI DURAND

Adam et Ève dans un même corps :
queer the body [Michelle Lacombe]
58

NATHALIE CÔTÉ

Remémorations, rêves, rites et résistances : retour
sur la 8e biennale d’art performatif de Rouyn-Noranda
60

RICHARD LEFEBVRE

Urbanisme alternatif et situationnisme local :
la communauté comme oeuvre chez Marc Boutin
64

HÉLÈNE MATTE

Sarenco et Arrigo Lora Totino.
Les deux faces d’une même médaille
68

GIOVANNI FONTANA

Reçu au Lieu

• La guerre des fleurs – Codex ferus, Domingo Cisneros • Faire avec, sous la direction de Véronique Leblanc • Gestes en éclats : art, danse et performance, sous la direction d’Aurore Després • La performance, encore…, sous la direction de Sylvie Coëllier • Rivington School : 80s New York Underground, Istvan Kantor, Toyo Tsuchiya • Auto-Créative Art, Gustav Metzger