Inter n° 128 - TECHNOCORPS ET CYBERMILIEUX

INTER, ART ACTUEL #128

En version numérique bientôt et en kiosque le 12 janvier 2018

Lancement le samedi, 10 février à 17h dans le Hall de Méduse au 591 Rue Saint-Vallier Est à Québec

L’équipe et le comité de rédaction vous convient au lancement de la revue Inter, art actuel #128 TECHNOCORPS ET CYBERMILIEUX au Hall de Méduse (591 Rue Saint-Vallier Est) le samedi 10 février à 17 h. Ce lancement se déroulera dans le cadre du Mois Multi qui se tiendra du 2 au 25 février 2018. Une belle occasion de découvrir ce numéro et de prendre conscience des enjeux technologiques actuels.

Il y a déjà dix ans, Inter, art actuel publiait un numéro précurseur sur l’art et les biotechnologies. Avec « Technocorps et cybermilieux », nous avons voulu produire un nouveau bilan, prendre acte des enjeux actuels concernant la possibilité de fabriquer – bientôt industriellement – une vie artificielle, de provoquer une réingénierie du vivant. Les dix dernières années ont vu apparaître de nouvelles formes d’incorporation dans les réseaux, les prothèses et les hybridations. Les altérations de tout genre (psychotropes, implants, prothèses, extensions, etc.) révèlent de nouvelles possibilités physiologiques et mentales. Quelles sont les nouvelles figures du corps à une époque où l’humanité semble confrontée à l’alternative de la mutation ou de l’extinction ?

Ce dossier dirigé par M. Jacques Donguy et Michaël La Chance, contient des textes incontournables : « Les architectures anatomiques alternatives » de Stelarc, « Tangible striptease en nanoséquences » d’ORLAN, précédé d’un entretien avec celle-ci et un compte rendu du « Télescope intérieur » d’Eduardo Kac. On retrouve des aperçus de créations très audacieuses, comme les expérimentations sur le corps à la frontière du genre, qui s’incarnent dans le « pandrogyne » formé par la chanteur Genesis P-Orridge et son épouse Lady Jaye, ou encore les microgestes incorporant la technologie dans What Shall We Do Next ? de Julien Prévieux. Des pistes de réflexion sont également proposées sur le devenir-cyborg et l’horizontalisation du monde, sur l’Anthropocène et le transinteractif. Nous terminons ce dossier avec une réflexion sur les dispositifs de neurofeedback et la mécanisation de l’esprit.

Ont contribué à ce numéro : Paul Ardenne, Nathalie Bachand, Philippe Boisnard, Mouloud Boukala, Nathalie Côté, Jacques Donguy, Catherine Duchesneau, Teva Flaman, Hortense Gauthier, Eduardo Kac, Michaël La Chance, Bruno Lemoine, Hélène Matte, ORLAN, Julien St-Georges Tremblay, Stelarc, Magali Uhl, Pierre-Luc Verville.

TOPOS

De deux solitudes à deux multitudes : le Québec
et le Canada fabulés au parc de l’Amériquefrançaise
[Giorgia Volpe et le collectif de L’ODHO]•
HÉLÈNE MATTE

Biennale, la norme et le sensible [Biennale d’art
contemporain de Lyon]• PAUL ARDENNE

Planter la mémoire : le jardin comme dispositif
contextuel [Natalia Ardila Torres]•
JULIEN ST-GEORGES TREMBLAY

Dans les failles de l’audible [Interstices, Daïmôn]•
NATHALIE BACHAND

L’art à la lisière et, parfois, des aliens
[À perte de vue / Endless Landscape, Axenéo7]•
NATHALIE BACHAND

Le fleuve intérieur [Jean-Michel René]•NATHALIE CÔTÉ

Reçu au Lieu

More Caught in the Act : An Anthology of
Performance Art by Canadian Women, sous la
direction de Johanna Householder et
Tanya Mars

L’oeil musical : autour de Tom Johnson

Pd-extended 1 : poésie numérique en Pure Data,
Jacques Donguy

Remerciements