Inter n° 43 - ENFERRER L’ART

« Enferrer l’art » est une réponse de Guy Durand sur le débat en cours : « Y a-t-il un art québécois ? ». Aussi, un entretien clé d’Arnaud Labelle-Rojoux avec Jean-Jacques Lebel : Un virus particulièrement libertaire. Suite et fin du dossier sur la situation de l’art actuel en Pologne : Grzegorz Dziamski fait le bilan sur la situation de l’art indépendant en Pologne depuis 1970, un lancement historique, aussi traduit en anglais. En outre, la réaction de Gilles Arteau à la Loi 78 du gouvernement québécois sur le statut de l’artiste. Topos : Chicoutimi par Andrée Savard (Projet P.O.R.T.), action par Jean-Pierre Demers et Hélène Doyon (enfouissement d’œuvres d’art) et Montréal par Johanne Chagnon et Sonia Pelletier. Au Lieu : Guy Bourassa, Roger Ely et Marianne Heske.

Sommaire

Alain-Martin Richard (pour la rédaction) 3

Enferrer l’art

Guy Durand 6

Y a-t-il un Art québécois ?

Commentées par Gilles Arteau 11

Loi 78 (1988, chapitre 69) sur le statut professionnel des artistes des arts visuels, des métiers d’art et de la
littérature et sur leurs contrats avec les diffuseurs

Topos 20

Reçu au Lieu 28

Entretien de Arnaud Labelle-Rojoux 30

Un virus particulièrement libertaire, Retour d’exil, Jean-Jacques Lebel

Nose, Academy of Carlo Pittore 40

Guy Durand 42

Descriptions de descriptions (sur le travail de Guy Bourassa)

Guy Durand

The Devil’s chauffeur (Roger Ely au Lieu)

Richard Martel 46

Voyage pittoresque (Marianne Heske au Lieu)

Grzegorz Dziamski 51

Pologne – suite et fin_seconde partie du dossier publié dans le numéro 41

Grzegorz Dziamski 71

Pologne – english translation