Inter n° 131 - NOUVEAUX TERROIRS. RÉINVENTER LES TERRITOIRES

INTER, ART ACTUEL #131

En version numérique et en kiosque dès le 18 janvier 2019

LancementS

L’équipe et le comité de rédaction vous convient aux lancements de la revue Inter, art actuel Nouveaux Terroirs. Réinventer les territoiresLes lancements se tiendront à Québec, Trois-Rivières et Rimouski.

 

Jeudi 7 février, 18h | Québec

Hall de Méduse, dans le cadre du Mois Multi

541, rue Saint-Vallier Est

Vendredi 8 février, 17h | Trois-Rivières

L’Atelier Silex

1095, rue Père-Frédéric

Jeudi 28 février, 17h | Rimouski

Centre d’artistes Caravansérail

274, avenue Michaud

 

NOUVEAUX TERROIRS. RÉINVENTER LES TERRITOIRES

Le plus récent numéro de la revue Inter, art actuel « Nouveaux terroirs – Réinventer les territoires » s’intéresse aux territoires ruraux. Face au laminage culturel et environnemental associé aux excès d’une certaine mondialisation, invasive et homogénéisatrice, comment se réinvente le local dans un contexte de délocalisation économique et technologique ? Longtemps relégués au second plan par des avant-gardes arrimées à l’accélération urbaine et industrielle, les territoires ruraux et sauvages pourraient bien être aujourd’hui les laboratoires de nouvelles voies de résistance créatives, des pépinières d’imaginaires pour penser et mettre en branle des modèles alternatifs de collaboration et de vie collective.

Si, à l’ère industrielle, la vision critique et utopique d’un William Morris pour un réinvestissement de la ruralité pouvait paraître empreinte d’une certaine nostalgie, elle semble trouver à présent, selon d’autres modalités, une nouvelle pertinence. Il ne s’agit plus ici de rêver un exode urbain fuyant les affres de la société industrielle, mais plutôt de redonner aux territoires ruraux, faiblement urbanisés ou sauvages, une position stratégique comme laboratoires, espaces de réflexion et possibles creusets de pratiques innovantes.

Aujourd’hui, dans une ère postindustrielle marquée notamment par des possibilités connectives grandissantes, la valorisation du local au sein de ces contextes excentrés ne constitue pas un repli nostalgique, mais un art de la « débrouillardise » et des savoir-faire, la source potentielle d’invention de nouvelles voies de métissage et de transversalité.

Quels rôles jouent et peuvent jouer les pratiques artistiques actuelles dans le projet de réinvention d’une spécificité ouverte des territoires et des terroirs ? Quels nouveaux réseaux et agencements collaboratifs sont activés à cette fin entre culture, agriculture, écologie, économie, recherche scientifique et bien d’autres domaines encore ?

Ont contribué à ce numéro :  Paul Ardenne, Olivier Bergeron-Martel, Sophie Castonguay, Nathalie Côté, Silvio De Gracia, Raphaëlle de Groot, Tom Demers, Guillaume Dufour Morin, Rachel Echenberg, Corinne Feïss-Jehel, Noémie Fortin, Julie Fournier-Lévesque, Philippe Franck, Chantal Gaudreault, Pierre-Jérôme Jehel, Dominic Lamontagne, Nancy Lamontagne, Alain Laroche, Luc Lévesque, Maryse Morin, Martin Nadeau, Sylvain Picard, Jean-Michel Quirion, Laetitia Rascle Beaumel, Julia Roberge Van Der Donckt, Julien Saint-Georges Tremblay, Marc Séguin, Alain Snyers, Armand Vaillancourt, Nelo Vilar, Wapikoni mobile

remerciementS