Inauguration du Pavillon Illégitime / International factice

Exposition du 17 janvier au 9 février 2020 / Vernissage festif le 17 janvier à 19h

L’exposition

Pour l’ouverture de sa saison d’hiver 2020, Le Lieu, centre en art actuel accueillera, du 17 janvier au 9 février 2020 – lors de l’anniversaire de l’art – l’International factice et son Pavillon Illégitime, une exposition portative questionnant le principe d’art et ses lieux de légitimation.

« Accrochées à même le mur ou reposant sur des boîtes de transport faisant désormais office de socle, des propositions artistiques éclectiques dont l’origine demeure inconnue apprivoisent et s’approprient les locaux du Lieu. Celles-ci se font les premiers témoins d’une naissance, celle du Pavillon Illégitime, mis en scène par l’International factice. Par une mise en abîme, cet espace tangible trouve son double parfait dans un espace virtuel se déployant dans un écran télévisé qui se fait le coeur du projet présenté par l’International factice. Assis sur une caisse de déménagement, une manette de X-box à la main, le spectateur est appelé à découvrir le Pavillon Illégitime. Imitant les formes de l’intérieur d’un couvre-chef en hommage au Couvre chef-d’oeuvre de Robert Filliou, cet espace virtuel participe à une réflexion entre le fictionnel et le réel, entre l’original et la copie. »

 

« Dans une démarche résolument historiciste, le Pavillon Illégitime ouvre un dialogue avec l’histoire de la performance, en se faisant l’héritier de l’oeuvre de Robert Filliou, la Galerie légitime: l’International factice détourne la proposition artistique de leur prédécesseur, proposant une oeuvre désormais illégitime par son caractère intangible qui semble défier les règles du réel. Interrogeant plus particulièrement les cadres législatifs et administratifs qui circonscrivent le champ artistique, l’oeuvre de l’International factice se penche sur la question du droit d’auteur. Ainsi, l’anonymat des artistes permet de réinventer le rapport à l’oeuvre et ouvre à une réflexion sur l’invisibilisation de l’artiste.

Ce projet de l’International factice, entre les murs du Lieu, est pensé comme un point de départ. Si le 17 janvier marque l’inauguration du Pavillon Illégitime, celui-ci est conçu comme un projet de longue haleine: l’espace fictionnel – présenté au Lieu et disponible sur internationalfactice.com – sera le noyau solide du projet auquel s’aggloméreront éventuellement d’autres espaces d’expositions virtuels dont la naissance est encore à venir. »

– Florent Michaud

L’International factice

L’International factice est une communauté dont aucun membre ne suspecte être partie prenante. Ce collectif, auquel aucun nom ne se rattache, pourrait facilement revêtir l’intitulé suivant : International factice (IF). Les individus membres du collectif s’accordent sur un point commun : la circulation libre des droits d’œuvres d’art principalement en arts visuels. Par cette tentative, l’IF met en branle une critique du droit d’auteur·e et de la construction du récit historique de l’art. Cette tentative constitue une cartographie de ceux et celles qui consentent à une critique de la propriété privée en art.

Stvn* Girard

Artiste pluridisciplinaires jouant à la frontière de l’art performance et de l’art conceptuel, Stvn Girard interroge par sa pratique artistique les cadres administratifs et les espaces de légitimation de l’art ainsi que les formes d’invisibilisation découlant des rapports confrontant entre les sphères sociales/étatiques et artistiques. Occupant le poste de directeur général au sein de l’organisation Folie/Culture, il a présenté ses oeuvres notamment lors de la Rencontre d’arts visuels de Yaoundé en 2016, lors de Peras de olmo – Ars Continua 2016 à Buenos Aires, lors de l’Échange Boston/Québec en 2014 ou encore lors de l’exposition solo I’m too many to tell you en 2018 au centre d’artistes le Lobe à Chicoutimi. À la fois artiste et théoricien, Stvn Girard est titulaire d’une maîtrise en art visuel et médiatique à l’UQAM.

*L’artiste ayant décidé de vendre tous ses « e », nous nous voyons dans l’impossibilité légale de les utiliser.

Sélection d’oeuvres antérieures

Stvn Girard, I’m too many to tell you. Exposition, Centre d’artistes Le Lobe, Chicoutimi, Québec, 2018.

 

Stvn Girard. Phase III: «L’ensemble vide dit ∅ », Faut-il brûler le Lieu?. Exposition solo, Québec, 2015.

 

Stvn Girard. Bartleby, avez-vous dit visibilité?. Encan d’oeuvre et projet conceptuel, Québec, 2015.

Pour en savoir plus