La ville affrontée / Marc Boutin

Exposition du 13 janvier au 5 février 2017 / Vernissage le 13 janvier à 17h

L’exposition

La Ville affrontée est un projet d’exposition voulant rendre hommage au travail tenace et engagé de l’architecte et géographe Marc Boutin. Orchestré par l’artiste et commissaire Hélène Matte, ce projet rétrospectif démontre la force de consternation et l’intelligence des propositions et du travail acharné de ce généreux visionnaire. C’est au travers des originaux et des reproductions grands formats de ses projets, dessins et peintures, ainsi qu’une anthologie de ses articles-phares, que se dessine la trajectoire de Boutin des années soixante-dix à aujourd’hui, donnant relief à son goût immodéré pour les luttes urbaines et à son amour inconditionnel pour la Ville de Québec assorti d’une hargne bien sentie contre les promoteurs immobiliers et les politiciens qui la défigurent. À l’instar des luttes urbaines menées par Boutin au cœur de la Ville de Québec (quartier Chinois, école Saint-Roch, îlot Berthelot, mail Saint-Roch, Grande Place, école Saint-Jean-Baptiste, îlot Irving, îlot Esso, Centre Durocher, etc.), il s’agit ainsi de penser sinon de vivre la psychogéographie de Québec, en passant par ses zones parfois douloureuses.

Biographies

Marc Boutin

Architecte et géographe urbain de formation, Marc Boutin est aussi journaliste, animateur social et artiste peintre-dessinateur. Actif au sein du journal Droit de parole, il y couvre l’urbanisme et l’engagement citoyen depuis 1974. Marc Boutin a réalisé de nombreuses esquisses et plans afin d’opposer des alternatives aux divers projets des promoteurs privés ou des autorités municipales. Ensembles, elles créent un puissant corpus permettant d’imaginer la Ville autrement, de constater que l’utopie n’est pas qu’un rêve, qu’éveillée elle demeure à notre portée. « Soyons réaliste, demandons l’impossible » devient chez Boutin : « Soyons idéalistes, ensemble, exigeons le possible ».

Hélène Matte

Tantôt directrice artistique, coordonnatrice ou administratrice, tantôt médiatrice, critique ou conférencière, Hélène Matte combine ces différentes vocations selon les occasions et les contextes et multiplie les projets rassembleurs et originaux. Doctorante en Littérature, art de la scène et de l’écran à l’Université Laval, elle interroge les notions de voix, de rencontre et de poésies expérimentales à travers une recherche et une série de créations. En tant que commissaire, Hélène Matte cherche à transposer l’adage Penser globalement agir localement et se donne pour mandat de révéler des enjeux actuels en mettant de l’avant des ressources parfois négligées afin d’assurer leur rayonnement.