Inter n° 112 - Sexes à bras-le-corps

Ce numéro sur la question de la présence et du traitement du sexe dans la création contemporaine est né d’un constat historique et amusé sur notre époque : dans les sociétés occidentales, la provocation ne se situe-telle pas davantage, de nos jours, du côté des voiles que des nus ? Contrairement au climat social encore très traditionaliste des décennies de l’après-guerre, en opposition auquel les artistes ont pu se saisir du sexe comme d’un tabou à faire tomber, ultime verrou pensé comme catalyseur de la révolution sociale, la tendance n’est-elle pas inverse aujourd’hui ?

Inter, sexes à bras-le-corps propose un aperçu de quelques explorations autour de la sexualité et du genre, avant tout au Québec et en France à partir d’un axe privilégié qui a présidé à l’organisation du dossier : le féminisme. Cela invitait dès lors à une lecture particulière du « sexe » que certain(e)s prennent « à bras-le-corps » : il ne s’agissait pas, dans ces conditions, de sexualité, d’érotisme ou d’obscénité, en tout cas pas de manière exclusive ou prioritaire, mais de genre et de la manière dont les rapports sociaux de sexe marquent la création, tant du côté de la production, de la formation, de la diffusion, que du côté des thématiques abordées, des sujets, des corps, des scènes représentés – y compris des scènes sexuelles.

Ont contribué à ce numéro: Christiane Boy, Céline Cadaureille, Nathalie Côté, Julie Crenn, Charles Dreyfus, Dominic Dubois, Hélène Fleckinger, Julie Gagné, Géraldine Gourbe, Claire Grino, Virginie Jourdain, Helen Koriath, Michaël La Chance, Jean-Luc Lupieri, Hélène Matte, Beatriz Preciado, Denis Sanglard, Guy Sioui Durand, Coco Riot, Olivier Vallerand, Louis(e) de Ville, Gusztáv Üto.