EXPOSITION SOLO

LE LIEU présente

Discussion : DROITS D’AUTEUR

Avec Georges Azzaria, Michaël La Chance et John Boyle Singfield

Jeudi 25 mai à 17 h

au 345, rue du Pont.

RISQUES ET DÉRAPAGES 1/2

Inter n° 126

Printemps 2017

Risques et dérapages, quelle thématique riche en ce qui concerne la création artistique ! Particulièrement en raison de leurs applications performatives, les pratiques du vivant comportent des agirs et des productions explorant souvent des limites, des zones où l’on s’implique, on se compromet, dans un univers toujours un peu plus relatif et dématérialisé de la culture. Le risque se comporte un peu comme un trampoline. L’artiste explore et fabrique des données qui sont des propositions et des systèmes analytiques où des normes surgissent et occasionnent des questionnements et conditionnements de toutes sortes. À l’occasion, il y a dérapage : le malaise est relatif à un certain positionnement actif au sein de diverses normes. La culture, comme élasticité relative, suscite une incursion dans le langage. La relativité des positions et des relations rend subjectives les propositions des protagonistes qui, souvent, s’impliquent physiquement, psychologiquement, socialement, métaphysiquement…

DISCUSSION : DROITS D’AUTEUR

25 mai 2017

C’est avec plaisir que Le Lieu, centre en art actuel vous convie à la seconde conférence portant sur le droit d’auteur, qui se tiendra le jeudi 25 mai 2017 à 17h. Georges Azzaria (spécialiste du droit d’auteur), Michaël La Chance (philosophe et sociologue) et John Boyle-Singfield (artiste) participeront à la conférence, qui se présentera sous la forme d’une discussion ouverte où des idées telles que le droit, la propriété intellectuelle, la liberté d’expression et la censure seront questionnées et débattues.

Biographies

Georges Azzaria enseigne la propriété intellectuelle et la sociologie du droit à la Faculté de droit de l’Université Laval à Québec. Il a été le directeur des droits de la Société de droits d’auteurs en arts visuels du Québec (SODART) et du Regroupement des artistes en arts visuels (RAAV), a siégé au sein de plusieurs conseils d’administration d’organismes culturels et a occupé, de 2009 à 2012, le poste de vice-doyen aux études supérieures et à la recherche de sa faculté. Ses premières recherches ont porté sur les rapports entre l’art et le droit d’auteur, ainsi que sur le statut socio-économique des artistes et s’intéresse depuis 2012 aux technologies numériques sous l’angle de la propriété intellectuelle, de la vie privée et de la régulation juridique. Georges Azzaria est également un artiste sonore qui, intéressé par l’expérimentation radiophonique au milieu des années 1980, s’est également consacré à la création d’objets sonores. John Boyle-Singfield est un artiste canadien vivant à Montréal. Il a étudié à L’École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Lyon et à l’Université du Québec à Chicoutimi, où il a obtenu son Baccalauréat. Son travail aborde la notion de mémoire, de valeur et d’exposition à l’intérieur d’un monde lourdement affecté par la technologie, la globalisation et la violence systémique. Il a récemment exposé ses recherches à Neutral Grounds (Regina), Galerie Trois Points (Montréal), Trinity Square Video (Toronto) galerie Justina M. Barnicke (Toronto), Le Lieu, centre en art actuel (Québec) et au musée d'art contemporain de Montréal. Essayiste et poète, Michaël La Chance est professeur titulaire de théorie esthétique à l'Université du Québec à Chicoutimi. Chercheur CELAT, membre du comité de la revue Inter Art Actuel, il a récemment reçu un prix d’excellence de la critique 2015 décerné par la SODEP. Il a publié sept recueils de poésie et autant de proses : dont [mytism] L’archè-originaire, Triptyque 2009 (finaliste prix de poésie de l’Académie des lettres 2010) ; Épisodies, La Peuplade, 2014 (Prix Ringuet de l’Académie des lettres 2015) et Crapaudines, Triptyque, 2015 (Mention d’excellence des Écrivains francophones d’Amérique).

LE LIEU, CENTRE EN ART ACTUEL

Actif à Québec depuis 30 ans déjà, Le Lieu, centre en art actuel est engagé dans des activités sédentaires à Québec ainsi que dans des opérations nomades, activités et projets au Québec comme à l’étranger. Le caractère multidisciplinaire du centre fait côtoyer installation, performance, manœuvre, art action, art audio, poésie sonore, vidéo et autres explorations des paramètres de l’expressivité artistique.

Remerciements

Espaces de diffusion | Performance and lecture spaces

Du 15 au 18 septembre et du 22 au 25 septembre, le public est invité à découvrir les performances et activités des artistes canadiens, péruviens, taiwanais, allemands, portugais et slovaques sélectionnés pour cette 19ième édition. Cette année, la salle située au 736, rue St-Joseph Est sera le lieu où seront présentées les performances. Pour ce qui est des conférences CÉLAT des dimanches les 18 et 25 septembre, elles se dérouleront au Lieu, centre en art actuel, situé au 345, rue du Pont à Québec.