Lancement Inter 139 au Musée d’art contemporain de Baie-St-Paul

le samedi 2 avril

Nous avons le plaisir de vous inviter au lancement d’Inter 139, en présentiel, qui se tiendra le samedi 2 avril dans le hall du Musée d’art contemporain de Baie-Saint-Paul.

Dans le cadre de ce lancement nous diffuserons le film documentaire « Ceux qui osent » du réalisateur et producteur camerounais Dieudonné Alaka. Documentaire sur les pratiques performatives et actuelles d’artistes camerounais.

Pour l’occasion, un volet performance sera présenté. Serge Olivier Fokoua et Ruth Lois Feukoua présenterons une action performative.

Pour y participer veuillez vous procurer un billet d’entrée en cliquant sur le lien suivant :https://macbsp.com/tarifs. Il vous sera également possible de voir l’exposition.

Venez découvrir le numéro 139 Inter, art actuel:

PERFORMANCE ET ART ACTUEL EN AFRIQUE.
LE CAS DU CAMEROUN, DE LA RDC ET DE LA TUNISIE.

Ce dossier retrace quelques jalons historiques qui ont balisé les chemins de l’art actuel africain depuis le début des indépendances jusqu’à nos jours, avec des exemples marquants pris dans certains pays tels que le Cameroun, la République démocratique du Congo et la Tunisie. Même si les rédacteurs et rédactrices se penchent principalement sur l’art performance, leurs textes abordent aussi d’autres pratiques en arts visuels et en art action car, faut-il le préciser, la performance en Afrique n’est pas née ex nihilo. Ce dossier révèle les influences, il décèle les tendances mais, surtout, il montre comment toute une génération d’artistes en est venue à se distinguer avec un art marqué par les mobiles de la revendication identitaire et de la contestation sociopolitique. Oui, le mouvement de transgression des règles de l’art a eu lieu partout dans le monde, mais l’Afrique s’est beaucoup plus illustrée par sa propension à composer avec ses paradigmes africains tout en restant plus ou moins inscrite dans la globalité.

Les collaborateurs et collaboratrices de ce dossier, qu’ils soient journaliste, commissaire, directeur de festival ou de centre d’art, enseignant d’art ou encore leader d’opinions, ont longuement côtoyé les artistes dans les capitales africaines ou dans la diaspora. Ils ont certainement des choses à dire et ont accepté d’utiliser leur plume pour témoigner de l’histoire en illustrant les actes, faits et gestes porté par les artistes afin que nous puissions en saisir toute la quintessence. (Serge Olivier Fokoua, responsable du dossier)

BIOGRAHIES

Artiste plasticienne et performeuse, Ruth Lois Feukoua vit et travaille à Gatineau (Qc). Née à Yaoundé, elle est membre de l’association Les palettes du Kamer, un collectif d’artistes basé au Cameroun. Active au sein de l’équipe des RAVY, elle a participé à plusieurs expositions et évènements de performances à Yaoundé avec l’institut Français, et à Douala avec le centre doual’art. Elle a fait des performances en solo ou en duo à divers endroits, tels que: Yamabiko gallery (Japon), au CRANE Centre des ressources en France, à SAVVY Contemporary à Berlin, au centre Mica Moca à Berlin, à Axenéo7 à Gatineau, et lors du festival Art Nomade à Chicoutimi. En 2011, Elle a réalisé un projet de résidence au centre d’art Le Lieu à Québec intitulé « destination verte », en collaboration avec Serge Olivier Fokoua. Elle a été lauréate la même année de la bourse « Connections » décernée par le Commonwealth of Nations.

Serge Olivier Fokoua est né en 1976 à Douala. Il vit et travaille au Canada. Il est titulaire d’une maîtrise en arts visuels à l’Université Laval, au Québec, où il a été gratifié d’une bourse de leadership et dével – oppement durable. Il a fait de nombreuses performances et participé à plusieurs expositions et projets artistiques au Cameroun, au Nigeria, en Afrique du Sud, au Sénégal, en France, en Allemagne, en Pologne, au Japon, au Canada, en Finlande, en Norvège, en Suède et aux États-Unis. Il a obtenu en 2013 une bourse pour une résidence au Vermont Studio Center (États-Unis). Membre cofondateur du collectif et centre d’art Les palettes du Kamer, il a pendant dix ans été le directeur artistique des Rencontres d’arts visuels de Yaoundé (RAVY).

 

Crédit : extrait Inter 139, Tickson Mbuyi, L’homme capote, 2018.
Photo : Jean-Baptiste Joire.

PERFORMANCES