Historique de la RiAP

Historique

Organisées d’abord autour de la poésie sonore (Neoson(g) Cabaret et In Memoriam Georges Maciunas, 1984), puis de la performance (Espèces nomades, 1986), les rencontres ont par la suite expérimenté une diversité de stratégies pour décloisonner la diffusion de l’art action, l’interdisciplinarité et le travail en terrain réel : actions in situ et actions de rue (Immedia Concerto, 1988 et la Première biennale d’art actuel de Québec : de la performance à la manœuvre, 1990), actions dans des espaces publics (mail Centre-Ville, 1994), diffusion en direct sur les ondes de la radio alternative (Interzone, 1992), à la télévision interactive par câble (1996), puis retransmission par le biais d’Internet (1998).

Les nombreux contacts du Lieu à l’international lui ont permis d’organiser, en octobre 1998, la rencontre phare Art Action 1958-1998 qui a rassemblé à Québec une vingtaine d’interlocuteurs d’autant de régions du monde et qui s’est matérialisée par la publication de l’ouvrage du même titre, paru en 2001. Nous avons réédité ces rencontres en 2000, 2002, 2004, 2006 et 2008. Chaque édition a son originalité. En 2000, cette édition performative a écarté les supports médiatiques présentés lors des dernières rencontres pour revenir à des prestations où le corps entre en relation potentielle avec le public.

En 2002, l’événement comportait trois volets dédiés respectivement au groupe Black Market, aux performances d’artistes du Mexique puis du Québec. En 2004, l’art action en duo était à l’honneur ainsi que le travail des artistes en provenance du Pays de Galles, de l’Europe de l’Est et de pays asiatiques. En 2006, nous présentions des performances d’artistes d’Irlande et d’Irlande du Nord, d’artistes des premières nations et d’Amérique du Sud ainsi qu’un volet « machin’truc » réservé aux artistes utilisant des machines et de la technologie.

En 2008, nous avons tenu la 15e édition de la RIAP sous le thème de La caravane de la parole. Organisé dans le cadre du 400e anniversaire de la Ville de Québec, l’événement fut une rencontre internationale de l’expression francophone mondiale mettant l’accent sur la performance sonore, la poésie et l’art action. L’édition de 2010 promet d’être tout aussi intéressante.